Assurance entreprise

Les coulisses de la boulangerie Pâtisserie Gaël à Muzillac

Découvrez les coulisses de la boulangerie Pâtisserie Gaël à Muzillac

Gaël Poivret, fondateur de la Boulangerie Pâtisserie Gaël à Muzillac nous a fait l’honneur de nous faire visiter son atelier de fabrication.
Pour la préparation de la baguette, la journée démarre à 4h du matin. Mais 24 à 48h avant, la préparation a été lancée afin que les arômes de fermentation naturelle se développent.
Par exemple, pour la baguette festive, qui est le produit phare de la boulangerie, elle est dans des bacs, au frais et le boulanger peut se servir à la demande.

Le façonnage

Le façonnage de la baguette festive est préparé grâce à une façonneuse qui permet de pré-former les baguettes. Les rouleaux sont desserrés manuellement de façon à garder la fermentation et à donner une forme à la festive. L’artisan les desserre légèrement, gentiment. Les baguettes sont ensuite introduites dans le four pour la cuisson.
Le nombre de fournées à la journée est variable en fonction de la demande.

Portrait de Gaël Poivret

Gaël Poivret est tombé dans la marmite de la pâtisserie dès l’âge de 15ans. Il effectue alors son apprentissage à Paris chez Jean Millet, président des pâtissiers de France. En 1987, son CAP de pâtissier, chocolatier, traiteur et confiseur en poche, il y restera quatre belles années.

Très attaché à sa Bretagne natale, Gaël revient en Morbihan en 2006 pour lancer à Muzillac la première de ses Boulangeries Pâtisseries Gaël. Cet amoureux de Rugby n’hésite pas à mettre la main à la pâte en s’investissant dans la vie associative, participant à la création du club de Rugby du pays muzillacais.

En 2012, il ouvre avec son épouse Valérie, la seconde de leurs Boulangeries Pâtisseries à Redon. En 2011, il inaugure sa chocolaterie au sein de la galerie marchande du Centre Leclerc de Vannes. Et en 2016, une quatrième boutique est ouverte à Auray. Il participe également au salon du chocolat de Vannes où un mannequin habillé de chocolat haute-couture défile pour mettre en valeur son talent d’artisan chocolatier.

Gaël Poivret est un artisan obsédé par l’innovation : du ballon du rugby en chocolat, chocolat sans sucre pour que les diabétiques puissent aussi en profiter, en passant par les plateaux d’huitres en collaboration avec les Viviers de Banastère… Il a même été élu meilleur croissant du département en 2000.

Mais au-delà d’être un homme de goût, Gaël Poivret est un homme de cœur. La transmission aux générations futures du savoir-faire artisanal à la française est l’un de ses engagements prioritaire. Ainsi, il s’engage à former des apprentis qui viennent parfois étoffer son équipe avec bonheur. Une de ses apprentie, Justine Bernard, a même reçu la médaille d’or en chocolaterie. Il organise également des ateliers création et dégustation de chocolat pour transmettre l’art de la conception des chocolats.

 

Comment un artisan boulanger peut-il s’assurer au mieux ?

Pour éviter qu’il ne se retrouve dans le pétrin le jour où arrive un gris pépin, l’assureur raisonne en univers pour son client artisan boulanger :

  • Le 1er univers, c’est l’IARD, c’est-à-dire, assurer l’outil de production du commerçant ou de l’artisan. Pour le boulanger, il s’agit de la Boulangerie, des aménagements intérieurs et extérieurs, les équipements, mais également les denrées périssables.
    Il faut également penser à la responsabilité civile ainsi qu’aux véhicules de l’entreprise dans la majorité des cas.
  • Le 2ème univers concerne la protection sociale du dirigeant. Qu’est-ce qu’il se passe pour lui en cas d’arrêt du travail ? d’invalidité ou de décès ?
    C’est quelque chose dont le chef d’entreprise n’aime pas parler, mais c’est quelque chose d’essentiel pour qu’il puisse continuer son activité de façon sereine.
    Il y a également la complémentaire santé pour lui et sa famille.
  • Le 3ème univers est celui de la protection sociale des salariés. Depuis le 1er janvier 2016, il y a l’ANI qui est une loi qui impose la complémentaire santé pour tous les salariés. Donc va se poser la question pour lui et l’ensemble de ses salariés. Enfin, il est bon de se questionner également sur la retraite.
    Voilà en résumé les 3 grands univers sur lesquels l’assureur va réfléchir avec son client pour identifier les risques pour sa société, sa personne et ses salariés. L’objectif étant d’établir des priorités et de lui proposer les meilleures solutions de protection.

=> Vous êtes artisan boulanger, vous souhaitez un bilan d’assurance pour vérifier que vous êtes correctement protégé ? Contactez-nous.

Voici un résumé des sujets que nous abordons avec nos clients professionnels et ici avec Pâtisserie Gaël.
D’où l’importance de la proximité et la visite de risques.

ARTICLE PUBLIE LE 27/05/2019

Catégories :Assurance entreprise