Assurance particulier

Trottinette électrique, ce que dit la loi

Que ce soit pour monter les côtes, aller au bureau, circuler à Vannes ou dans Paris ou pour aider une personne forte à se déplacer, la trottinette électrique a de plus en plus de succès.


La loi mobilité va imposer de nouvelles règles à partir de septembre 2019.
En effet, les trottinettes électriques, monoroues et gyropodes auront l’obligation de rouler sur les pistes cyclables. Et si il n’y a pas de piste cyclable, alors vous êtes autorisé à rouler sur les routes, mais seulement celles limitées à 50km/heure.


La loi mobilité interdit de rouler au-delà de 25 km/heure. Pour les récalcitrants, les amendes peuvent monter de 35 à 1500 € !!!

trottinette electrique
trottinette electrique

Equipement de sécurité et obligations :

  • Le gilet réfléchissant devient obligatoire pour être visible la nuit ou par faible visibilité
  • Les trottinette électrique doit être équipée de feux arrière et avant.
  • Le casque devient obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans (mais pour votre sécurité, nous vous conseillons de le porter en permanence, quel que soit votre âge). Et les enfants de moins de 8 ans ne seront plus autorisés à rouler avec les trottinettes électriques.
  • Le casque et les écouteurs sont interdits.
  • La trottinette électrique pour 2 personnes devient interdite. Vous ne pouvez donc plus transporter de passager avec vous.
  • Sur les trottoirs et dans les immeubles, vous devez descendre à terre et tenir votre trottinette à la main. Si vous roulez sur les trottoirs, vous risquez une amende de 135€.
  • Enfin, il faut stationner votre trottinette électrique dans les endroits encadrés.


Au niveau national, la Sécurité routière a enregistré 284 blessés et 5 tués à trottinettes et à rollers en 2017.
Dans le cadre de ses actions de prévention des risques routiers, MMA a organisé un crash-test inédit mettant en scène un accident entre une voiture roulant à 50 km/h et une une trottinette électrique qui grille un feu rouge.

L’occasion pour MMA de délivrer un message de prévention.
• Se protéger : casque homologué, gants, genouillères et coudières…
• S’assurer d’être vu : vêtements de couleur, gilet rétro réfléchissants…
• Bien se comporter : respecter les règles du code de la route, notamment les feux, les autres usagers.

Trottinette électrique avec ou sans assurance ?

Contrairement à ce que certains peuvent penser, votre assurance habitation ne couvre pas votre trottinette électrique. Pas plus que votre assurance auto.

Les gyropodes, vélos électriques et trottinettes électriques sont ce que la loi nomme des « NVEI », c’est-à-dire, Nouveaux Véhicules Electriques Individuels, ils ont l’obligation d’être assurés.
Il est obligatoire d’assurer votre véhicule électrique au titre de la responsabilité civile (dans le cas où vous causez un dommage à autrui, qu’ils soient corporels ou matériels) et également en défense recours (si votre RC est portée en justice).

Ne pas assurer votre trottinette électrique vous fait courir le risque d’une amende de 3 750€. Une bien modeste somme comparée aux frais que vous devriez rembourser si vous causez un accident ou si vous vous accidentez avec votre trottinette.

assurer trottinette electrique

Soyez prudent

En cas de mauvais temps (pluie, verglas, brouillard ou neige), adaptez votre vitesse ou optez pour un autre type de transport écologique. Ayez également toujours un œil sur la route : évitez les trous, bouches d’égout et tas de feuilles mortes qui risquent de vous faire chuter. Anticipez également les ouvertures de portières de voiture, les chiens qui vous coupent la route ou les enfants qui n’ont pas encore la capacité d’anticiper votre course.

Trottinette électrique sous la pluie :

Si la pluie devient trop abondante, faites une pause. Les averses ou orages rendent la chaussée glissante. De même évitez de rouler dans les flaques, car elles peuvent cacher un trou qui vous ferait chuter. Pensez également à protéger le boitier de commande contre la pluie.
Une fois arrivé à destination, séchez votre trottinette électrique en insistant sur la batterie pour éviter qu’elle ne s’abîme.

La bonne vitesse

Pour certains, le seul argument d’achat est la vitesse. Ils vont trouver comment débrider leur trottinette électrique pour monter à 50 km/heure. Mais une trottinette électrique qui va vite, c’est plus de risque d’accidents. Rappelez-vous que la loi mobilité interdit de rouler au-delà de 25 km/heure. Adaptez votre vitesse et, sous la pluie, ralentissez.
Enfin, sachez que tout véhicule qui dépasse les 25km/h doit être déclaré auprès du ministère de l’Intérieur pour avoir un numéro d’identification. Ce numéro d’identification doit être gravé sur la trottinette électrique.

Pour plus de conseils et d’astuces sur la trottinette électrique, suivez le blog https://www.2roueselectriques.fr

Catégories :Assurance particulier