Assurance particulier

Quelle assurance prendre pour le ski ?

Les vacances d’hiver arrivent pour les Bretons et vous vous posez les questions : « Comment faire pour être bien assuré au ski ? Quelle assurance prendre pour le ski? »

Entre votre assurance habitation, l’assurance de votre carte bancaire, votre mutuelle et l’assurance proposée lors de l’achat des remontées mécaniques qui couvre les frais de secours, de recherche et de rapatriement et qui rembourse les journées de ski non utilisées en cas d’accident…il y a de quoi être perdu !
Une évacuation par hélicoptère coûte environs 1900 €… ça motive pour étudier la question de l’assurance attentivement.
Allez, on se jette à l’eau… à la neige pardon !

Assurance ski

Quelle assurance pour le ski ?

L’assurance ski de votre carte bancaire :

Pour que l’assurance de votre carte bancaire puisse fonctionner, il faut bien sur payer vos forfaits de remontée mécanique ainsi que votre location d’appartement ou de chalet avec votre carte bancaire.
L’assurance ski ou garantie neige dépend de votre carte bancaire : carte visa, Mastercard ou American express…chacune propose des conditions différentes…
Les cartes Visa Premier ou Gold Mastercard, offrent en général une garantie neige complète.
Pensez également à payer la location de votre matériel de ski avec votre carte bancaire. Si vous perdez ou abîmez vos skis, l’assurance de la carte bancaire peut vous protéger.
Vérifiez bien les exclusions de votre assurance car le hors-piste, le ski sur une piste fermée ou l’intervention des secours en montagne peuvent faire partie des exclusions. Pour certaines cartes, les frais d’évacuation des pistes sont pris en charge jusqu’à un plafond maximum.

L’assurance de votre mutuelle en cas de blessure :

Chaque année, il y a 150 000 blessés sur les pistes. Si vous tombez en ski ou en snow, si on vous rentre dedans et que vous êtes blessé, c’est l’assurance maladie et votre mutuelle qui prennent en charge les frais de santé : opération, médicaments, soins à domicile et parfois même taxi et aide à domicile en cas de nécessité après l’hospitalisation.
Pour le montant des prises en charge et des services associés, tout dépend, là encore, de votre mutuelle et du forfait auquel vous avez souscrit. Vérifiez avec votre mutuelle avant votre départ en vacances ce qu’elle prend en charge (ou pas) en fonction de votre contrat.

Votre assurance responsabilité civile pour dédommager le skieur que vous blessez

L’assurance Responsabilité Civile, aussi appelée RC, est très souvent comprise dans votre assurance habitation. Elle vous couvre si vous blessez une autre personne (de manière non intentionnelle bien sûr). Elle peut, dans certains cas, prendre en charge les frais de recherche, de secours et d’assistance en montagne. C’est la RC qui versera un capital en cas d’invalidité du skieur que vous avez blessé ou, plus grave, en cas de décès de celui-ci.
Si vous faites partie de la Fédération Française de Surf ou de la Fédération française de Ski, c’est la fédération qui prendra en charge la responsabilité civile.
Votre assurance habitation couvrira votre rapatriement dans le cas où elle contient une « garantie d’assistance ski ». C’est bien utile pour rentrer chez vous si vous êtes le seul conducteur et que vous vous êtes cassé la jambe.

La Garantie individuelle accidents :

Cette assurance vous couvre dans le cas ou votre accident de ski vous oblige à un arrêt de travail. Dans ce cas, vous touchez une indemnité pour pallier au manque de revenu.
Si vous devenez invalide suite à votre accident de ski, alors la garantie individuelle accident vous verse une rente.

A noter :

  • Si vous skiez hors de France, vérifiez toujours que votre assurance vous couvre sur les domaines skiables étrangers.
  • Les contrats d’assurance les plus complets pour couvrir tous les risques liés à la pratique des sports d’hiver sont les garanties « neige ».
  • Si vous n’avez pas eu le temps de vous occuper des assurances avant votre départ. Vous pouvez souscrire une assurance Carré neige ou Carte neige au moment de l’achat de vos forfaits de remontées mécaniques.

ARTICLE PUBLIE LE : 13 février 2017

Catégories :Assurance particulier